On voit de tout sur le net ! et les tutos sur YouTube sont parfois assez …. surprenants ! Je ne vais rien inventer, ici on va parler de la technique comme elle est enseignée traditionnellement en Afrique de l’ouest (région d’origine du djembé). Entre les joueurs de plage et les créations de certains, on ne sait pas comment jouer et comment sonne un djembé en Europe !

Il existe trois frappes, se sont des touches rapides, on ne colle pas les mains sur la peau. Il existe des techniques différentes de claqués ou des techniques ou l’on bloque la peau en la frappant. Se sont des techniques un peu plus avancées et mieux vaut d’abord maîtriser les trois frappes de base (ce qui peut prendre des années) avant d’aller vers d’autres sons.

La tonique :

Elle se joue à partir du début des phalanges, donc à la jonction entre la main et les doigts. Le son recherché est plutot grave et mat. On va essayer d’enfoncer toute la longueur de ses doigts dans la peau du djembé pour retrouver ce son. Généralement quand on débute on garde les doigts serrés pour la tonique. Cette frappes est très technique car il est important de l’entendre autant qu’une claquée, ce qui n’est pas vraiment le cas au début ou l’on aura surtout les claquées qui ressortiront de notre jeux. Il ne faut pas négliger cette frappe car il est capital d’entendre claquée et tonique aussi clairement l’une que l’autre.

La claquée :

Elle se joue un peu plus haute que la tonique (la hauteur des mains sur le djembé peut varier selon les préférences les régions etc), en plus des phalanges on va monter la main d’un cm environ. Ici on va chercher à faire claquer la peau du djembé grâce aux bouts de ses doigts. On conseil généralement aux débutants (en Europe en tout cas) d’écarter légèrement ses doigts pour la claquée. On néglige aussi souvent la technique sur cette frappe. On imagine à tort qu’il suffit de frapper fort pour avoir un gros son puissant et clair …. Certains joueurs vont frapper normalement la peau et avoir une claquée très puissante, d’autres frapper très fort pour avoir un son encore trop léger.

La basse :

Elle se joue en plein milieu de la peau, sans coller la main à la peau. La basse est souvent négligée au début, pas au niveau technique mais au niveau apport dans le jeux. Avec le temps on utilise beaucoup plus la basse dans son jeu.

Pour ces trois techniques les bras seront légèrement écartés du corps de manière naturelle, l’épaule va faire un mouvement de rotation ce qui amène la main sur le djembé. On ne colle surtout pas les mains sur la peau, pour reprendre une phrase de Mamady Keita la frappe doit être comme un clin d’œil. On ne casse pas non plus le poignet : la main reste dans le prolongement de l’avant bras (pas de 90 degrés entre l’avant bras et la main !). On ne rigidifie pas son poignet non plus mais pas de mouvements parasites entre le poignet et l’avant bras. On ne vas surtout pas tétaniser les articulations.

Pour les débutants, allez voir la technique de Mamady Keita ou Famoudou Konaté !

Voici le lien vers un tuto vidéo sur les bases techniques pour débutant : https://youtu.be/X9aWi51Z7ms

A +


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *