Préparation de la réparation du djembé :

Le montage de la peau du djembé ou la réparation d’une peau de djembé s’effectue en deux étapes : dans un premier temps la peau encore mouillée avec le passage du cordage et réglage des cercles, puis dans un second temps la mise sous tension de la peau après quelques jours de séchage.

Au préalable il faudra bien avoir préparé les cercles du djembé. Il est important qu’il aient tous les deux le même diamètre (fer béton de diamètre 8 mm) et la même circonférence. Le cercle du bas doit lui aussi être bien ajusté, son diamètre est moins important surtout si votre djembé comporte une encoche afin de caler le cercle du bas. Pour nous, les cercles doivent être espacés de 5 mm (espace qui dépend aussi du diamètre du cordage du cercle du haut) du djembé lorsque que le djembé est nu et que le cercle du haut n’a pas encore de cordage. Si les cercles sont trop grand la tension sera mal répartie et esthétiquement vous risquez de faire trop descendre les cercles par endroit, ce qui donne un aspect tordu peu appréciable au djembé ! Si les cercles sont trop serrés, il sera presque impossible de faire descendre les cercles sous le niveau du bois et donc un djembé injouable. Le cordage doit être suffisamment résistant, nous utilisons du 5 mm de diamètre pour les cercles et pour le corps du djembé. Plus votre nombre de passant (nombre de boucle sur vos cercles) est important meilleur sera la tension de votre djembé (commencez par le cercle du bas car c’est lui qui va vous limiter en nombre de passant, pas celui du haut). Faites des repères sur le djembé et vos cercles si ils épousent mieux la forme du djembé dans une certaine position.

Montage du djembé peau humide :

Faire tremper la peau plusieurs heures. Certains font tremper la peau plusieurs jours d’autres 2 ou 3 h, chez nous la peau trempe pendant au moins 7 ou 8h. Surtout pendant l’été ou la peau va sécher très vite lors du montage. Sortez la peau de l’eau et battez la, frappez la sur un sol plat. Vous pouvez aussi la tirer en la coinçant sous votre pied. Le but est de l’étendre le plus possible pour ne pas avoir de perte de tension trop importante après l’étape finale de la mise sous tension (peau sèche). Placez la peau au sol (zone ou l’on va jouer vers nous), placez le premier cercle (cercle sans le cordage). Faites des trous à l’extérieur de la peau pour faire passer un cordage afin d’éviter la descente trop importante des cercles (vous trouverez des images sur google). Passer le cordage dans la peau, faites un nœud. Posez sur le djembe puis poser le cercle du haut avec son cordage. Ensuite faire passer tout le cordage qui relie le cercle du haut au cercle du bas. Faire une première mise en tension à la main puis utiliser un instrument (technique du bâton avec levier ou du levier métallique avec coinceur de corde) pour faire une première tension du djembe avec la peau encore mouillée. Cette étape va aussi servir pour faire descendre les cercles du haut. Allez y doucement et graduellement, au début les cercles descendent facilement mais beaucoup moins à mesure que vous avancez. Faites le tour plusieurs fois si nécessaire mais faire descendre les cercles du djembe de manière graduelle et en douceur ! Il est important de les faire descendre assez pour s’assurer une position de jeux confortable, sans oublier qu’à la dernière étape de mise sous tension du djembe avec la peau sèche, les cercles vont encore légèrement descendre. Nous préconisons de les faire descendre d’un centimètre quand la peau est mouillée. Une fois cette étape terminée, assurez vous de bien défaire le cordage qui passait dans votre peau et de replaquer la peau contre le djembe. Il faudra maintenir la peau descendue contre le djembe avec du scotch ou autre afin qu’elle ne rebique pas lors du séchage. Laissez sécher le djembe plusieurs jours (variable selon l’exposition, la saison etc). Une fois sec vous pouvez découper l’excédent de peau et raser la peau. Vous pouvez aussi commencer à jouer sur votre djembe, même détendu, pour que la peau s’assouplisse, elle se détendra moins après la mise sous tension finale.

La mise en tension finale de l’instrument :

C’est l’étape la plus simple mais la plus physique. Plusieurs méthodes existent pour mettre en tension efficacement la peau du djembe. La méthode du bâton avec levier, la méthode du levier métallique avec coinceur de corde … Dans tous les cas vous aurez besoin d’une pince à étau pour coincer le cordage après chaque tension d’un passant. Mettez du sparadrap ou un bout de cuir autour des mâchoires de la pince à étau, sinon vous allez dégrader les cordages. L’essentiel est de tendre le cordage le plus possible afin d’avoir un djembe parfaitement tendu sans avoir à faire un trop grand nombre de nœud de tension appelés aussi carreaux.

Voici aussi une vidéo explicative surement complémentaire : https://youtu.be/CG_YA0vGH3s

Et si vous ne vous sentez pas l’ame d’un bricoleur nous proposons ce service ici : https://latelier-kora-djembe.fr/produit/reparation-djembes

A vos djembés !!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *